Rendre visible, jouer collectif

Pour faire face à des problématiques complexes, les organisations et leurs équipes doivent comprendre ce dont il est question avant d’envisager des réponses ou solutions.

C’est ce que j’appelle rendre lisible : rendre visible et lisible les enjeux et problématiques, les points de vue, les tensions, ce qui rassemble, les modes de fonctionnements, les perspectives.

Dans la résolution de problèmes complexe ou dans des situations ou périodes d’incertitude il est indispensable que le problème de départ soit correctement posé. Finalement, vous posez-vous la bonne question ?

Le premier travail c’est la clarification de la problématique et de ce qu’elle contient : par le questionnement, la prise de recul qu’il permet et le nécessaire recadrage qui en découle. Nous avons alors des objectifs, c’est déjà une manière de rendre visible une trajectoire.

Pour y arriver, il faut jouer collectif

Je privilégie l’accompagnement par le recours à des sessions de travail collaboratives. Ce que l’on appelle intelligence collective, lorsque la force du groupe dépasse celle de la somme de ses individus, peut émerger si les bonnes conditions sont réunies, notamment :

  • des objectifs partagés,
  • la confiance, la sécurité,
  • un cadre adapté,
  • un processus de travail qui permet aux idées de s’ajouter et de s’enrichir.

Facilitateur en intelligence collective, je travaille avec vous et vos équipes à adapter les objectifs au moment, au temps disponible, aux participants ; j’esquisse avec vous une démarche (étapes, méthodes et outils) permettant au groupe d’atteindre ses objectifs ; j’accompagne et adapte la démarche en continu.

Rendre visible ensemble

A l’échelle d’un processus long comme à l’échelle d’un atelier d’une demie journée, ce travail collaboratif implique une mise en commun et en lumière de : ce que l’on sait, comprend, devine. C’est une étape de vision partagée sur laquelle on peut ensuite faire reposer la suite des travaux.

Rendre lisible par les échanges et la co-construction n’implique pas nécessairement la représentation visuelle. Cependant, tout au long des travaux les productions des participants prennent régulièrement des formes visibles et tangibles et permettent la réalisation de restitutions visuelles (travaux sur des modèles / templates, collecte de post-its, etc.).

La facilitation graphique a pour objectif de rendre visible ce qui se dit, ce qui s’élabore, en restituant fidèlement mais aussi par le filtre et la mise en perspective du scribe. Le facilitateur graphique contribue ainsi à l’élaboration des travaux.

Les pratiques visuelles et la facilitation graphique peuvent également contribuer à rendre visible la dimension systémique.

J’utilise également de méthodes comme LEGO® Serious Play® (LSP) ou des cartes de photolangage dont les représentations visuelles et l’utilisation des symboles et des métaphores permettent aux participants l’accès à des dimensions riches dans l’élaboration de leur compréhension, dans le partage.